Octobre Rose à l’Hôpital européen Georges-Pompidou : Mastectomie et reconstruction

octobre-rose

Le cancer du sein touche environ 50 000 femmes par an en France. Dans 25% des cas, le traitement nécessite une mastectomie totale (l’ablation du sein).

La reconstruction mammaire doit permettre aux femmes de se réconcilier avec leur corps et de retrouver une part de leur féminité. Elle fait partie intégrante du processus de reconstruction post-cancer, elle améliore la qualité de vie et aide à la reconstruction psychologique.

On distingue 2 types de reconstruction mammaire :

  • immédiate, elle a lieu dans le même temps opératoire que l’ablation du sein
  • différée, elle a lieu à distance de la fin des traitements.

Les indications sont différentes et la reconstruction mammaire immédiate n’est pas toujours possible.

Il existe également plusieurs techniques de reconstruction mammaire :

  • par prothèse, elle consiste à mettre en place un implant en silicone
  • autologue, elle consiste à utiliser du tissu provenant de la patiente elle-même pour reconstituer le volume du sein.

Le choix de la technique dépend du souhait de la patiente, de sa morphologie, mais aussi des traitements reçus et des éventuelles maladies associées.

Malgré les différentes techniques proposées, aujourd’hui en France, seules 25% des femmes ayant eu une mastectomie totale bénéficient d’une reconstruction mammaire. Les raisons évoquées par les patientes sont diverses: réticences à subir une nouvelle chirurgie, peur de la récidive de la maladie, acceptation du corps asymétrique, mais aussi défaut d’accès à une information adaptée.

La reconstruction après un cancer du sein ne passe pas forcément par une reconstruction chirurgicale, mais pour prendre une décision éclairée, les patientes doivent être informées par une équipe chirurgicale maitrisant les indications oncologiques et formée à l’ensemble des techniques de reconstruction.

Le service du Pr Lécuru traite environ 450 nouveaux cas de cancer du sein par an et le service du Pr Lantiéri réalise près de 300 reconstructions mammaires par an. Les équipes de l’HEGP travaillent ensemble pour offrir aux patientes une information et une reconstruction mammaire adaptée à leurs besoins.

Dr Charlotte Ngô, Dr Mikael Hivelin, Pr Fabrice Lécuru, Pr Laurent Lantiéri